LE DOMAINE DE LEOS

NOTRE
DOMAINE

Le Domaine de Leos, situé sur le "Plateau de Margoye », s’étend sur 41 ha, le long de la route d’Apt, à 1,5km de L’Isle-sur-la-Sorgue. Cette situation dominante nous offre une magnifique vue à 360° sur le Luberon, les Monts de Vaucluse, la ville de L'Isle-sur-la-Sorgue, les Alpilles, et même le Mont Ventoux !
Sur ces terres plantées de vignes, d'oliviers, de chênes truffiers, d'amandiers, de pins et de lavandes, notre volonté est d’optimiser tout ce qui y pousse et vit autour de nous. Comme le thym sauvage, qui s’épanouit librement sur le haut du plateau. Au cœur de cet exceptionnel écosystème, nos ruches tiennent bien sûr une place particulière. Les abeilles de Leos ont un rôle important. Chaque année, on sème pour elles des champs de fleurs mellifères bio, telles que les cosmos.
PATRICK BRUEL
Propriétaire exigeant et passionné. Acteur et chanteur renommé du monde francophone, Patrick Bruel est un amoureux de la Provence et de la cuisine méditerranéenne.

Passionné d’huile d’olive et de vin, il a très tôt été initié à la connaissance de ce dernier, au sein même de sa famille. Il a également créé, avec Philippe Faure-Brac (ndlr : président de l’Union de la sommellerie française et meilleur sommelier du monde en 1992), le Club 12/20, qui a organisé pendant des années, à Paris, des dégustations de vin à l’aveugle.

Profitant de ses voyages en France et dans le monde, il a sillonné les routes du vin dans de nombreuses régions viticoles (Bordeaux, Bourgogne, Loire, région du Cap, Napa Valley, etc.). Ce qui lui a permis d’échanger avec beaucoup d’experts de la vigne.
Reconnu comme amateur éclairé, il a été intronisé par divers représentants d’appellations, lors de manifestations dédiées au vin (La Jurade de Saint-Émilion, Giscours, Beaujolais, etc.).
L'éQUIPE DU DOMAINE DE LEOS
L'équipe du Domaine de Leos est née de rencontres et d'échanges entre Patrick Bruel, propriétaire passionné, et de nombreux talents au service de la terre et des trésors qui en découlent : le vin, l'huile d’olive, mais aussi l'art de vivre et la gastronomie.Cette famille, nourrie par la passion, le partage et l’amitié, s’engage corps et âme dans le projet Leos, et se réjouit de chaque bonne nouvelle en claironnant son optimiste devise : « L'aventure continue ! ».
Domaine De Leos Projet

Tout savoir sur le Domaine de Leos

Situation
"Plateau de Margoye", à 1,5 km à L'Isle-sur-la-Sorgue, porte d’entrée du Luberon (Comtat Venaissin / Vaucluse).
Superficie
41 ha (2022).
Vignoble / Cépages
Le vignoble s’étend sur 13 ha avec l’ambition d’atteindre 20 ha dans les années à venir. Grenache, Syrah, Cabernet franc, Cabernet sauvignon, Cinsault, Vermentino, ainsi qu’une vieille vigne de Carignan constituent les cépages du Domaine.
Commercialisation
Nos produits sont vendus en ligne, et essentiellement distribués par des enseignes de qualité, restaurants étoilés Michelin, cavistes et épiceries fines (La Grande Épicerie de Paris, Lafayette Gourmet, Printemps du Goût, etc.) La ligne de soins L’Olivier de Leos est également proposée par divers concept-stores, parfumeries et hôtels 5 étoiles.
Equipe
Joël Gayet pilote le projet Leos pour le compte de son propriétaire ;
Marie Barbé est directrice de l’exploitation et œnologue ; Le Domaine de Leos est accompagné par Pauline Lagarde pour l‘écologie, par Stéphane Derenoncourt et Julien Lavenu pour la vigne et le vin, et par Christine Cheylan pour l’huile d’olive.
L’oliveraie
L'oliveraie qui s'étend sur 7,2 ha est majoritairement composée d’Aglandau.
Cultures
Le Domaine de Leos travaille en bio depuis l’origine.
Classée Haute Valeur Environnementale (HVE 3), notre exploitation n’utilise ni engrais chimiques, ni pesticides. Nos équipes s’attèlent au maintien de 30% du terroir en biodiversité, aux analyses biologiques de la biomasse et des activités (macrofaune et dénombrement des vers de terre avec création de fosses biologiques, dénombrement de la flore et des arthropodes…). La préparation des terres est réalisée par semis et engrais vert avant la plantation. La gestion de l'eau se fait par goutte à goutte, et les apports de matières organiques sont raisonnés. On s’emploie à l’utilisation de couverts végétaux spécifiques, à la protection des pollinisateurs par semis de graines mellifères. Notre approche des cultures est personnalisée par parcelle, en appliquant les principes de la culture bio.
Médailles et reconnaissances
Multimédaillées, primées chaque année lors de concours depuis leur lancement en 2017, les huiles H de Leos ont reçu 37 médailles, prix d'excellence, distinctions ou reconnaissances internationales, dont 17 d'or. Nos produits sont plébiscités par les plus grands chefs français, des pâtissiers, des experts réputés du monde oléicole (voir témoignages huiles), des sommeliers référents (voir témoignages vins). Le Domaine de Leos est membre du Collège culinaire de France. Enfin, présentés devant un jury de professionnels et experts cosmétiques, nos produits de beauté L’Olivier de Leos se sont démarqués dans la catégorie Soins Corps, lors du Forum Indies & Beauty Tech, où la marque a reçu un Award d’Or !

Cave / Moulin
L'ouverture d'une nouvelle cave est prévue courant 2023 au Domaine de Leos. Sous le contrôle de Marie Barbé, la directrice-œnologue du Domaine, notre vin est vinifié à la Cave du Luberon (œnologue Vincent André) et nos huiles triturées au Moulin de Château Virant (sous la direction de Christine Cheylan, propriétaire oléologue).
Récoltes
Nos récoltes se font à la main, dans le vallon et sur le plateau de Margoye. Elles ont en général lieu fin août - début septembre pour la vigne, au printemps pour les jeunes feuilles d’oliviers, entre le printemps et l’été pour le thym en fonction des variétés, et début octobre pour les olives.
Terroir
Plateau en légère pente, constitué de plaques de roches recouvertes d’une terre calcaire, caillouteuse et peu profonde, particulièrement adaptée à la culture des oliviers, des chênes truffiers et de la vigne.
Principales productions
Vins (Augusta), huiles d'olives vierges extra (H de Leos), truffes, miels (M de Leos), confitures et confits à base de thym sauvage (C de Leos / Les Vergers de Leos), lavandes, soins cosmétiques formulés à partir de feuilles d’oliviers et d’huile d’olive vierge extra (L’Olivier de Leos).
Plantations
Dates des principales plantations : 2011, 2012, 2015, 2018, 2019, 2022 (oliviers, chênes truffiers, vignes, lavandes).
Les plantations ont été faites sur des terres vierges de toute culture depuis plus de 50 ans.
En adéquation avec nos engagements de proximité, de pérennité, de qualité et de respect du terroir, les plants de notre vignoble sont issus d’une sélection « massale » de la pépinière Bérillon, producteur français d’excellence, et de son « conservatoire de vignes-mères ».

Rencontre avec Patrick Bruel, propriétaire passionné du Domaine de Leos

Que signifie LEOS ?
LEOS, c’est le nom que j’ai donné à la société civile d’exploitation agricole qui gère le Domaine. C’est une contraction des prénoms de mes fils, Léon et Oscar, qui sont aussi très attachés à cette propriété. Et j’espère qu’ils poursuivront ce beau projet que j’ai initié pour eux.
Pouvez-vous nous raconter l’histoire du Domaine ?
Les terres de Leos s’étendaient sur tout le plateau de Margoye, qui correspond historiquement à l’origine de la ville de L’Isle-sur-la-Sorgue. Il y avait un oppidum romain, puis une commanderie hospitalière, qui a ensuite été transformée en ferme agricole, au moment de la Révolution. 

Dans le passé, le Domaine était planté d’oliviers, de vignes, d’amandiers et de chênes truffiers. Mais les oliviers ont gelé en février 1956, comme dans presque toute la Provence. Certains arbres sont repartis du pied, mais le terrain n’avait plus été exploité depuis cette date. 

Quant aux vignes, elles ont été arrachées et remplacées par des pins au milieu du XXème siècle. Le reste du terrain a été laissé en friche, et la ferme en majeure partie abandonnée, avant qu’une première rénovation ait lieu à partir de 2002.
À quelle époque ont été plantés les oliviers ?
Le projet est né quelques mois après que je sois tombé amoureux de la propriété, que j’ai rachetée en 2007, quand j’ai découvert les atouts exceptionnels du terroir, et son incroyable histoire. En fait, au départ, l’idée de planter des oliviers, de faire une huile d’olive d’exception, et ensuite du vin, est née avec la découverte des possibilités du terroir. En même temps que mon ambition de faire revivre ces terres historiques.
J’ai racheté plusieurs parcelles qui en avaient été détachées. Certaines comportaient des recépages sauvages d’oliviers. 
En parallèle, il a fallu faire un travail considérable de restructuration et de protection de la propriété, qui était devenue le tout-terrain privilégié de quelques motards. On a dû la faire débroussailler pour la protéger aussi des incendies. 
À ce moment là, j’ai pu, avec l’aide d’une équipe d’experts, aussi passionnés que moi par ce lieu, régénérer les 200 oliviers existants, en les faisant tailler. Ce qui nous a permis, grâce à des boutures et à des recépages, de faire revivre environ 500 oliviers « Aglandau ».
Entre 2011 et 2015, on a planté quelques chênes truffiers, et plus de mille oliviers. Et puis 800 oliviers de plus, âgés de quinze ans, aux printemps 2018 et 2019. Ce qui nous mène à une oliveraie de plus de 2 300 arbres.

En 2019, pour mon anniversaire, 14 ruches ont été installées. Un magnifique symbole, offert par mes amis. Et les premières vignes sont plantées à la même époque (4,5 ha), en attendant les 8,2 ha prévus pour 2022 et 2023. En 2021, on a commencé à récolter la lavande et, pour la première fois, le thym sauvage du Domaine, qui poussait sur le haut du plateau. À partir duquel on a créé une gamme de confitures et de confits naturels que j’adore. Je suis un grand amateur de thym. Et je suis très heureux de cette nouvelle gamme, qui a du caractère.
Comment avez-vous fait pour atteindre le niveau de qualité que vous souhaitiez ?
Pour moi, produire une huile d’olive, un vin, des confitures ou des cosmétiques d’exception, ça reste avant tout un métier de créateur ! C’est autant une affaire de passion et de partage, que d’exigence et de talents. J’ai fait comme j’ai l’habitude de faire dans mon métier d’artiste : j’ai recherché des talents, et constitué une équipe formidable, avec qui je partage une passion et une ambition communes pour l'avenir du Domaine de Leos !

 Pendant mon apprentissage, j’ai été surpris par la richesse et la complexité de l’huile d’olive. Autant j’avais le sentiment de connaitre un peu le vin, autant j’ai mesuré tout de suite le chemin qu’il me restait à parcourir pour bien connaitre l’huile d’olive. Alors j’ai dû apprendre et travailler !
Arriver à faire des produits d'exception comme les Huiles H de Leos, le vin Augusta, les confitures extra au thym sauvage du Domaine, ou les cosmétiques L'Olivier de Leos, ça a été difficile. Mais l’aventure est passionnante et enthousiasmante ! Aujourd’hui, je suis très fier du niveau de qualité atteint. 

Je suis rassuré pour l’avenir. Mais je sais que, si on veut maintenir notre rêve d’excellence, il faut continuer à apprendre et à progresser, chaque année. J’aime beaucoup ce que disait René Char, immense poète originaire de L’Isle-sur-la-Sorgue : « L’impossible, nous ne l’atteignons pas, mais il nous sert de lanterne ! ».
Vous avez d’autres projets pour l’avenir, sur le Domaine de Leos ?
On vient d'acquérir de nouveaux terrains, pour étendre la plantation d’oliviers et de vigne dans les années à venir. Parce que notre production ne suffit pas pour satisfaire la demande de nos clients. Au-delà de ça, on est labellisés "Haute Valeur Environnementale », mais on réfléchit à une labellisation bio, puisque ça correspond à nos pratiques de culture depuis toujours. Ce qui nous intéresse, c’est évidemment la biodynamie et l’agro-foresterie qui est tout à fait adaptée à la structure de l’exploitation, comme on peut le constater en visitant le Domaine. C'est indispensable pour l’équilibre biologique de la propriété. Au même titre que la présence des abeilles, la biodiversité, et la superficie limitée de chacune des parcelles.
On met aussi en place une nouvelle organisation, pour mieux pérenniser la production et garantir l'excellence de nos produits, tout en répondant à la demande de nos clients. L'objectif reste le même : créer des produits d'exception, notamment à base d’oliviers et de vigne, susceptibles de faire retrouver le goût originel du fruit. Avec l’équipe du Domaine, on travaille sur tout ça, mais on doit aussi prendre notre temps. L’important à mes yeux, c’est de maintenir un haut niveau de qualité, tout en gardant intact le plaisir de faire et de goûter. Parce que je suis convaincu qu’on ne fait bien, et qu’on ne partage vraiment que ce qu’on aime !
Domaine Leos Origine Du Logo 694x1024
Interview Patrick Bruel 1 954x1024
Bien plus qu'une simple newsletter

Rejoignez le Club des Amis de Leos

Profitez d’informations et d’avantages exclusifs.